Mes textes

Un Semurois des Lumières : Bernard de Bonnard, poète et franc-maçon

Son "Journal d'éducation " révélait qu'il fut un grand pédagogue. La publication de sa biographie a mis en lumière son appartenance maçonnique.

Note de lecture (Le maître des esprits de R. de Laroche)

Robert de Laroche présente son livre "Le maître des esprits. Meurtres et superstitions dans la Venise du XVIIIe siècle. (folio policier)

Les écrivains et la police au XVIIIe siècle

Le musée de la Préfecture de police offre une mine de renseignements sur toutes les époques : textes, photos, objets de tous ordres. Cette page présente des documents sur le XVIIIe siècle et particulièrement sur la période révolutionnaire.

Moncrif ou les griffes de la notoriété

Le premier titre littéraire de Moncrif lui a valu des quolibets pour le reste de sa vie, mais, sans nul doute, pour la postérité, lui a décerné la médaille des fervents de la gent féline, qui ignorent pour la plupart ce qu’il en fut exactement de cette œuvre inclassable qui reçut pour titre en 1727 l’Histoire des chats

Baudelaire et George Sand

Baudelaire a-t-il osé écrire que George Sand était "bête comme une oie" ?

Deux amoureux fervents des chats : Théophile Gautier et Paul Léautaud

Théophile Gautier et Paul Léautaud : l'un naît quand l'autre meurt. A eux deux, ils illustrent parfaitement l'amour inconditionnel que l'on peut porter aux chats, à ces petits félins qui, au fil des siècles, n'ont cessé de gagner leur place dans les foyers.

Une guerre civile dans l'éducation

On peut être bon médecin et pédagogue, et être en butte à l'injustice comme le fut Jean Verdier. La réforme de l'Education nationale ne va pas de soi...

Les salons de conversation

L'art de la conversation eut son apogée au XVIIIe siècle grâce à de grandes dames dont le mérite fut de réunir des hommes talentueux, ouverts au progrès social

Ces textes inédits ne sont plus en libre accès. Connectez-vous en tant que membre pour en prendre connaissance. Pour utilisation, prière de mentionner les références. Merci.